« Que tout serve, dans le respect de l’ordre, à l’élévation permanente de la vie en paix, en beauté, en félicité, pour la bénédiction de tout être et pour l’honneur de l’éternel Dieu de la perfection ! »

Le texte ci-dessous est extrait des « Appels pour la Vie »

Reçu par André Fischer le 18 juillet 1984

Vous avez fait déchoir votre vie lorsque vous vous êtes mis à créer vos propres lois sur la terre, des lois étrangères au fonctionnement de la Création! Les lois doivent régler le comportement, pour que votre vie communautaire se déroule harmonieusement et soit constructive. Cela fut-il ainsi chez vous ? Dans les familles, les entreprises, les États ? Vous devez répondre par non et avouer que vos lois n’ont pas réussi à établir l’ordre et la paix authentiques. Vous croyez même à la nécessité du désaccord, et ne pouvez pas vous représenter un gouvernement sans opposition chargée d’une fonction régulatrice dans l’État.

Trouvez-vous quelque chose de semblable dans la nature, dans le monde ? Certainement pas, car que se passerait-il rien que dans votre petit système solaire si son ordre devait être réglé par des forces d’opposition ! Dans la nature tout est réglé d’avance sur l’ordre et l’équilibre, par le fait que tout, sans vouloir propre, obéit invariablement aux lois universelles.

Or vous, les hommes, vous pensez que par le don de la pensée consciente et du libre arbitre, il vous est permis de considérer les lois de la nature, qui sont volonté agissante de Dieu, comme non valables pour vous. Oui, vos ancêtres qui savaient encore vivre quelque peu selon la nature sont considérés comme rétrogrades et primitifs. Mais ils vivaient plus paisiblement et plus heureux que vous, et dans les anciennes tribus régnaient des usages reliés à la nature qui étaient issus de leur intuition intime, et qui malgré tout leur permirent durant de longues périodes de se fortifier et de s’épanouir.

Vous avez perdu cette union avec la nature par votre philosophie encyclopédique du « siècle des lumières ». Vous recherchiez la connaissance du monde et de vous-mêmes, ce qui était d’ailleurs juste. Malheureusement vous avez choisi le faux chemin en confiant la direction à votre intellect cérébral, Ce dernier aspirait à la puissance absolue et a réussi à opprimer et à exclure de tout lieu de décision la réalité supérieure en vous, la fine, la sûre intuition de votre cœur, déclarée non valable, non compétente.

Vous avez ainsi établi des lois issues de vos réflexions intellectuelles et donc soumises aux limitations de l’intellect. Car l’intellect, réduit à lui seul et privé de la guidance du monde supérieur par l’intuition spirituelle est limité. Il peut concevoir des processus matériels, les calculer et les exploiter. Mais il n’en connaît pas le sens profond et finalement vous ignorez la véritable destination de votre existence. Comment voulez-vous alors dresser des règles et établir des lois pour votre vie et vos activités, si vous ne savez même pas quel est le véritable but de l’humanité dans le monde. Mais votre intellect se joue de cette absence de logique en déclarant simplement qu’il n’y a pas de sens à la vie.

Ainsi, votre intellect a fondé votre vie et vos législations sur l’absence de sens ! Les suites de cela sont en conséquence ! La dissension, le chaos, le malheur et la misère caractérisent vos institutions terrestres. Vous avez même déréglé et empoisonné la nature, de sorte que ses équilibres s’effondrent aujourd’hui et que tous les peuples se trouvent au bord de leur tombe.

La fin sera effroyable, si vous n’acceptez pas en dernière minute le terrible avertissement de la nature pour faire marche arrière ! Vos lois sont fausses, car elles ne servent qu’à satisfaire vos égoïsmes mais font fi de la promotion de la vie !

La vraie vie est coopération en paix, en amour et justice afin de réaliser des formes de vie toujours plus hautes, plus belles et plus heureuses, par la loi naturelle de l’ascension permanente, Par cela la Création s’épanouit, la coopération correcte développe l’éternel germe d’esprit de l’homme, et dans l’acquisition de la connaissance cosmique et de la maturité, autrement dit dans l’observation sage des lois de la Création, la personnalité spirituelle de l’homme commence son ascension et son retour dans la haute patrie de l’esprit.

Abandonnez vos fausses législations car elles sont étrangères à la vie, et mènent au désordre et au naufrage !

Dressez d’abord la loi intérieure en vous, celle qui s’appelle :

« Obéissez à l’intuition de votre cœur ! »

Pensez et agissez en paix, en amour et en authentique justice! Cela change votre destin et ouvre les sources du bonheur !

Dressez ensuite les lois extérieures de vos peuples, donnez-leur un caractère simple et naturel en les déduisant toutes du principe suprême de la légalité de la Création :

« Que tout serve, dans le respect de l’ordre, à l’élévation permanente de la vie en paix, en beauté, en félicité, pour la bénédiction de tout être et pour l’honneur de l’éternel Dieu de la perfection ! »


Partager sur