Générosité. Lorsque je repense à ma rencontre avec l’équipe d’ORA, c’est le premier mot qui me vient. Connaissez-vous ce projet nantais visionnaire ?

J’aime faire découvrir ponctuellement des initiatives bienveillantes et inspirées qui nous rappellent qu’il est toujours possible d’agir à son niveau pour semer sur Terre les graines d’un autre monde. Récemment, j’ai été invité à participer à une soirée de découverte d’un lieu singulier à Nantes, qui se distingue dans le grand labyrinthe du monde de la santé et du bien-être : ORA.

ORA est le premier tiers-lieu centré sur l’accompagnement des publics fragiles, la prévention santé pour tous et le respect de l’environnement.
Imaginez une 30 aine de thérapeutes professionnels formés à différentes approches de santé naturelle, qui se relaient au sein d’un espace accessible, situé au cœur d’un quartier névralgique de Nantes.

Pour être honnête, je ne savais pas à quoi m’attendre. Avant de répondre à l’invitation de Marie, une des thérapeute, à découvrir le concept avec quelques autres blogueurs de la région, j’imaginais que ORA était une sorte de bâtiment gigantesque et froid, genre de supermarché du bien-être.
En réalité, rien de tout cela.
Ici l’atmosphère est chaleureuse, l’équipe est à taille humaine et tout porte au naturel : l’alimentation (restauration végétarienne le midi et salon de thé), la décoration écolo et personnalisée (avec un maximum d’objets de récup’) et l’accueil souriant de Sarah et Delphine (deux des jeunes cofondateurs).

Entre les différents praticiens de santé, la concurrence n’est pas de mise, mais la complémentarité, le lien et l’interactivité. Un seul objectif : répondre au plus juste à la problématique des personnes qui viennent chercher ici un accompagnement dans leur démarche de guérison, d’équilibre ou simplement de mieux-être.

Anne-Cécile (Shiatsu) et Sophorn (masseur et cofondateur)

Parmi les publics qui trouvent déjà à ORA l’accompagnement qu’ils recherchent : les personnes à mobilité réduite, malentendants, malvoyants (qui se découvriront peut-être le même talent que Sophorn, masseur malvoyant et cofondateur du projet), les souffrants atteints d’un cancer, d’endométriose ou encore de fybriomialgie.
En plus des consultations individuelles de médecine alternatives et complémentaires, il existe ainsi des parcours coordonnés d’accompagnement dont 4 sont à l’oeuvre aujourd’hui : cancer, handicap sensoriel, senior et future / jeune maman.

Mais cet endroit à la fois moderne et chaleureux se veut aussi un lieu de rencontres autour d’ateliers, conférences et cours collectifs : méditation, yoga, Qi Gong, Pilates, Gym adaptée, cuisine saine, contraception naturelle, ou encore kalaripayatt (un art martial indien).

Gratitude à la jeune et audacieuse équipe de ORA, Delphine, Sophorn, Sarah et Thomas, d’avoir piqué ma curiosité et de m’avoir permis d’ouvrir le regard sur cette initiative. J’ai pu rencontrer des personnes sincères et engagées, aux talents et aux personnalités variés. J’ai même eu la joie et la surprise d’une retrouvaille avec Roger, un ancien partenaire de claquettes (oui la danse où vous gesticulez tout le temps), que je découvre aussi thérapeute en « Process Communication ».

Bref, si j’ai passé un bon moment, je trouve surtout super qu’un tel lieu, ouvert et accessible, puisse exister et toucher également un public large, qui n’est pas encore au fait de toutes les alternatives qui existent aujourd’hui, à deux pas de chez soi.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ORA ou directement prendre un thé là-bas, voici le site Internet : oraverslequilibre.fr et l’adresse : 7 rue Magdeleine – 44200 Nantes (derrière le grand Carrousel des Mondes Marins).

Entouré des invités, Sébastien Thomelin, Jérémy Mercier et Nadège Leperlier-Gadal

Partager sur