Comment peut-on être non-violent face à tout ce qui se passe ?

J’ai été touché par la sincérité et l’authenticité de cet échange entre Isabelle Padovani et cette femme qui exprime brillamment ce que, je pense, beaucoup de monde pense et ressent.

Les deux marionnettes qu’elles utilisent sont un clin d’oeil à la CNV (Communication Non Violente) de Marshall Rosenberg. Le chacal représente cette partie « violente » de nous-même qui s’exprime à travers nos réactions, nos peurs, nos jugements et nos névroses. La girafe représente la partie « non-violente » de nous-même qui s’exprime en étant reliée cœur à cœur à soi et à l’autre, à nos besoins réciproques, dans la bienveillance.

Partager sur