Conférence : Vers un esprit clair, libre et apaisé

FACEBOOK-conference-liberer-apaiser-mental5

Toutes nos souffrances, quelles qu’elles soient, révèlent un attachement, une identification à des pensées et des concepts qu’on appelle croyances limitantes. Ce sont nos idées préconçues sur ce qui est réel ou irréel, vrai ou faux, trop ou pas assez, supportable ou insupportable, bien ou mal, juste ou injuste, possible ou impossible.

Tant que ces croyances ne sont pas remises en question, tant que nous ne permettons pas au mental de regarder de l’autre côté du miroir, nous restons identifiés à ces croyances qui créent la confusion, la séparation et la souffrance.

Beaucoup d’entre nous pensent qu’il ne faut pas juger. Qu’il faut être lumineux, honnête, respectueux et bienveillant envers soi-même, envers les autres et envers la vie et les événements.

Pourtant, malgré tous les beaux concepts et les nobles enseignements soyons honnêtes : combien de temps passez-vous à critiquer silencieusement les autres, à vous accabler vous-même ou à penser savoir comment les choses devraient ou non se dérouler ? Combien de temps passez-vous à croire vos propres mensonges ?

Sous de belles apparences, nous tentons de faire bonne figure, de paraître éduqués et évolués. Nous nous surprenons à vouloir calmer et masquer ces voix intérieures dont nous avons honte ou dont nous avons peur. Nous faisons « comme si » c’était du passé, « comme si » on maîtrisait, « comme si » on savait mieux qu’avant, mieux que les autres, « comme si » on était humble et sincère, « comme si » on était plus sage, plus éveillé, « comme si » on n’avait plus peur, « comme si » tout allait bien se passer etc.

Pour minimiser et éviter de voir au grand jour ces ombres qui tournoient dans notre tête, nous occupons nos journées avec foule d’activités intellectuelles, spirituelles ou de bien-être. Nous cherchons des solutions un peu partout, pourvu qu’elles soient plutôt simples, rapides, efficaces et procurent des sensations et du plaisir.

Pourtant, rien ne sert de courir que dans une direction.
Chercher la lumière sans accueillir l’ombre avec compréhension
nous laisse dans l’inquiétude, le doute et la confusion.

Au programme de ce moment partagé :

  • Comment et pourquoi il est essentiel de considérer nos pensées douloureuses, d’en prendre soin et d’entretenir une relation amicale avec elles.
  • Pourquoi nous n’avons d’autre choix que de reconnaître et accueillir nos parts d’ombre, les contraires en soi.
  • Quels sont les liens de cause à effet des pensées sur nos états d’être, nos émotions, nos sensations, notre comportement, notre attitude face à la vie.
  • Comment identifier nos croyances limitantes facilement, et les libérer grâce au Travail de Byron Katie. Le Travail (The Work en anglais) est une méthode simple et directe d’auto-questionnement, qui permet de sortir de la confusion mentale, source de souffrance, et de retrouver l’état naturel de clarté, de liberté et de paix.
  • Explication de la démarche et mise en pratique collective sur une croyance universelle. Courte méditation
  • Echanges et partage de questions-réponses

Pour le mental, le plus ne peut exister sans le moins, le bien sans le mal, le vrai sans le faux. Ce n’est qu’une fois l’autre facette dévoilée et intégrée, que nous pouvons connaître la détente, la paix et la liberté.