Le monde est fait d’ombre et de lumière. De plus et de moins. De blanc et de noir. De jour et de nuit. D’hiver et d’été.

Certains s’habillent en bariolé, des fleurs dans  les cheveux, d’autres s’habillent en noir, des piercings dans le nez.
Certains voient la vie en rose, des utopies plein la tête, d’autres se moquent des « bisounours », des idées noires à l’esprit.

L’Etre Humain est comme une musique qui se cherche, tentant d’accorder toutes les notes qui le font vibrer : la joie et la tristesse, l’amour et la peur, la colère et la compassion, l’ignorance et la sagesse…

Savez-vous ce qui se passe si on additionne deux ondes sonores opposées ? Les deux ondes s’annulent… et on obtient le silence.

On peut aimer la joie plus que la tristesse. On peut vouloir l’amour plutôt que la peur. Mais on peut aussi embrasser toutes ces notes. Sans les refuser, sans les juger. Et de ce silence intérieur, laisser émerger cette douce plénitude qu’on appelle Unité.
Que diriez-vous d’additionner votre « gentil bisounours » plein d’amour et votre « bad bisounours » plein de noirceur, vos lumières et vos ombres, vos talents et vos imperfections ?

Et si, en additionnant le positif et le négatif, on obtenait une lumière pure ? Un espace de conscience apaisé, où tout est possible, où votre pouvoir de création ne connaît aucune limite. Un espace ou l’ordre et le chaos s’annulent, pour créer l’Harmonie.

Ma définition de l'Harmonie

Ma définition de l’Harmonie

Ci-dessous pour terminer, un extrait des « Friandises philosophiques », une bande-dessinée de la très inspirée Artmella. J’aime beaucoup sa façon très claire, ludique et synthétique d’expliquer des concepts variés sur la spiritualité, la physique quantique ou encore les émotions. Je recommande chaudement son talent qui agit comme une vraie bouffée d’air frais pour la Conscience 🙂

Partager sur